Accueil > Blogue > Voyages > Japon 2010: balade à Kamakura et déluge à Yokohama

Japon 2010: balade à Kamakura et déluge à Yokohama

Petite escapade ce lundi pour laisser de côté Tokyo et son agitation perpétuelle pour nous rendre à Kamakura, quelques dizaines de kilomètres au sud ouest de la capitale. Kamakura est surtout connue pour le temple Kotoku-in et son Daibutsu, autrement dit un grand Bouddha, en position assise et en bronze. Outre ce monument de taille, Kamakura est une petite ville tranquille, bardée de temples et de touristes l'été, également appréciée par les japonais pour sa grande plage.

Kamakura, le grand Bouddha

Après une bonne journée à visiter les temples Engaku-ji, Hase-dera, Kotoku-in et le sanctuaireTsurugaoka Hachiman-gū, mangé d'excellents tempuras à midi et une bonne glace au thé vert pour le goûter, nous reprenons le train JR de la Yokosuka line en direction de Tokyo, pour faire une halte à Yokohama avant de rentrer. Nous montons à peine dans le train qu'il se met à tomber des cordes. Nous laissons donc tomber la balade le long de l'esplanade ultra moderne pour aller directement à la Landmark tower et apprécier le paysage. Cette tour est la plus haute tour du Japon avec une hauteur de 295 mètres. Mais avec la Sky Tree Tower à Tokyo actuellement en cours de construction (634 mètres !), elle va perdre son titre.

Yokohama vu du haut de la Landmark Tower

La tour possède un ascenceur ultra rapide, d'une vitesse d'un étage par seconde, dont les performances sont rappelées par un écran lumineux à l'intérieur, affichant la vitesse en temps réel ainsi que l'accompagnatrice, qui ne tari pas d'éloge sur celui-ci. Quelque peu génés par la pluie dans un premier temps pour apprécier le paysage, le ciel finira par s'éclaircir un peu pour nous faire découvrir le panorama, de nuit (la nuit tombe vers 17h à cette époque de l'année). De quoi en prendre plein les yeux.

Qui a dit qu'il ne pleut jamais au Japon à cette période de l'année, déjà ? Ah ma bonne dame, il n'y a plus de saison !