L'Irlande en video Time Lapse

J'ai profité de nos vacances en Irlande cet été pour tenter de faire quelques séquences video en Time Lapse. Le principe est relativement simple: il s'agit de prendre des photos d'une scène à intervalles réguliers, chaque photo représentant 1 image sur la video finale. On obtient ainsi une séquence en accéléré. Sachant que les videos ont entre 24 et 60 images par seconde, le nombre total de photos nécessaire pour quelques minutes de video au final montre très vite. Un exemple ? Pour obtenir 1 minute de video, il faut 1440 photos à raison de 24 images par seconde (24 images x 60 secondes). Et admettons que la fréquence de prise de vue soit d'une photo toutes les 5 secondes, il faut donc 1440 x 5 secondes, soit 120 minutes de prise vue pour obtenir une telle séquence.

Ireland 2011 in a Time Lapse

Il est donc nécessaire d'avoir un peu de temps devant soi. Ainsi qu'un solide trépied, le moindre décalage entre chaque prise étant fatal. Il faut donc veiller à ce que l'environnement immédiat de la prise de vue soit protégé, histoire que personne ne se prenne les pieds dans l'équipement (oui, c'est du vécu: j'ai failli tout faire tomber lorsque j'ai trébuché contre 'un des pieds de mon trépied en faisant les  cent pas autour de l'appareil). Le résultat ci-dessous représente un peu moins de 5000 photos, réalisé en plusieurs fois, à des endroits différents, dans les Comté de Mayo et de Donegal. Les premières photos ont pas mal de défauts; vous verrez nettement les problèmes de décalage dûs au manque de stabilité du trépied, entre autre à cause du vent. Dans la dernière partie (à Dublin), les prises de vue sont nettement plus stables, l'expérience étant passée par là. Pour obtenir un effet "filé" avec les gens ou les véhicules, il faut abaisser la vitesse du déclenchement: j'ai choisi de faire mes photos entre 0.3 et 0.5 seconde, et d'espacer chaque prise de 1 à 3 secondes (plus l'intervale est important, et plus les déplacements sont rapide dans la video finale). Choisir une artère passante (véhicules et/ou piétons) permet d'obtenir de très chouettes résultats.

Dernier point important: la propreté du capteur (pour les reflex). Si jamais vous avez des poussières et que vous fermez trop le diaphragme, celles-ci vont être visibles sur la video; d'ailleurs, vous pouvez vous amuser à compter les poussières sur la video ci-dessus... Je n'ai pas pris le temps de TOUTES les retoucher, trop long ! Après le temps de la prise de vue vient celui de l'assemblage, du montage video proprement dit; Virtualdub, un logiciel gratuit, fait ça très bien. Pour ma part, je possède VideoStudio X4 qui possède une telle option; c'est très simple, à condition que les noms de fichier des photos soient corrects: un préfixe commun, suivi d'un numéro de séquence, et le tour est joué. Il ne reste plus qu'à exporter l'ensemble dans le format video de votre choix...

Dernier (promis, c'est vraiment le dernier) conseil: inutile de prendre vos photos en pleine résolution: pour la video en Full HD, une résolution de 1920 x 1080 est suffisante; et pour un export internet sur Youtube ou Vimeo, 1280 x 720. En général, choisissez du 2 megapixels sur votre appareil, ça devrait faire l'affaire. Et vos disques durs et autres cartes mémoire vous en seront reconnaissants :). ceci dit, si vous voulez avoir un résultat impeccable, il faut envisager de shooter en RAW (et penser au temps et à l'espace nécessaire pour traiter tout ça). Mais pour commencer, des images légères, c'est plus sage.

Malgré toutes mes erreurs, j'ai trouvé cet essai très amusant, même si cela m'a pris du temps, à la fois au moment de la prise de vue et pour le montage. J'espère bien avoir l'opportunité de renouveler l'expérience. Il ne reste plus qu'à trouver un thème !