Accueil > Carnets de voyage > Amériques > Canada 1998 > Canada 1998: vol Paris - Amsterdam - Montréal

Canada 1998: vol Paris - Amsterdam - Montréal

Succession d'attentes et de vols... Paris - Amsterdam - Montréal, avec la compagnie KLM. Rien de bien extraordinaire... A noter, tout de même, les toilettes de Schiphol, l'aéroport d'Amsterdam, avec la mouche peinte dans les pissotières !! Visez la mouche !!

Après 6 heures de vol, nous commençons de survoler l'autre continent... Premiers coups d'oeil à travers le hublot sur le Québec: ça y est, on y est ! Il y a des arbres partout et une rivière qui a l'air... ENORME (c'est le Saint-Laurent) ! C'est fou ! Premier contact avec les québécois à la sortie de l'aéroport, après avoir passé les formalités douanières et la récupération des bagages: le bus. Et quel contact !! Après le guichetier qui se fait un plaisir de m'expliquer où descendre pour rejoindre l'hôtel Travelodge, que le billet Dorval - Montréal centre aller-retour est valable toute la vie ;-), quel bus prendre, le chauffeur du bus qui s'y met. Normalement, il passe devant l'hôtel sans s'arrêter: très gentiment, il nous propose de nous déposer juste devant, au lieu de nous laisser 1 km en contre-bas. Le trajet en bus entre Dorval (l'aéroport des lignes régulières de Montréal) et le centre nous a permis d'avoir un premier aperçu, sous une lumière bizarre, à cause des vitres super-teintées du bus. Il y a des routes, des autoroutes dans tous les sens, les unes au dessus des autres, etc. Bref, pas mal de béton en périphérie... Les automobilistes aussi sont fous ici: vraoum à droite, vraoum à gauche.

A savoir tout de même pour circuler: les feux tricolores sont situés de l'autre côté des carrefours; déroutant au départ, mais très pratique, finalement. Ils sont visibles de loin, car on trouve des feux en rappel au dessus de la route pratiquement à chaque carrefour. L'hôtel Travelodge est effectivement très central, comme promis: une immense bâtisse en brique le long d'un boulevard, près des gratte-ciels du centre d'affaires. Première frayeur: notre réservation n'est pas dans leur système (gloups!). Heureusement, il y a des chambres libres! Nous montons donc au 8e étage pour nous poser un peu. En fait, il est 19h30, heure locale, mais 01h30 pour nous. D'où une certaine fatigue... Nous sortons manger un morceau. Nous décidons d'aller dans un pub, situé à quelques centaines de mètres de l'hôtel. Nous passons par le boulevard René Lévesque: et là, personne dans les rues... Un peu surpris, nous décidons donc de changer de rue et d'en prendre une parallèle: la rue Sainte Catherine; et là, LA FOULE ! Bref, nous ne sommes pas seuls ;-) Nous rentrons vers 22h (soit 4h00 du mat) après avoir ingurgité chacun une méga assiette de sandwich arrosé de bière : premiers calculs pour régler les 15% de service, mérités... Complètement épuisés, nous nous écroulons sur le lit après avoir zappé un peu les chaînes du câble, quand même...