Accueil > Carnets de voyage > Amériques > Canada 1998 > Canada 1998: Chicoutimi, Rivière au Loup, Bic

Canada 1998: Chicoutimi, Rivière au Loup, Bic

Chicoutimi - St Siméon - Rivière au Loup - Bic

Sur la route, entre Chicoutimi et Saint Simeon Nous prenons congé de nos hôtes avec un petit pincement au coeur. Grâce à eux, nous avons passé une très bonne semaine. Et ils nous ont appris bien des choses sur le Québec. Avant de partir, nous nous rendons au garage Ford indiqué par Budget, pour régler un problème de fermeture automatique d'une des portes arrières... Un responsable nous reçoit rapidement et nous sortons pour lui montrer le problème : et là, et bien tout fonctionne !!!! ça fait bien rire notre technicien, qui, du coup, n'a plus rien à faire...

Sur le traversier entre St Simeon et Rivère-du-Loup Nous fermons donc définitivement cette porte, et nous prendrons bien garde, tout au long du reste de notre voyage, de ne plus l'ouvrir :-) Après ce petit crochet par le garage, nous quittons définitivement Chicoutimi en nous dirigeant vers Saint Simeon, où nous prendrons le traversier pour aller sur l'autre rive du Saint Laurent, à Rivière-du-Loup, sous le ciel bleu. Le long de la route, les premières couleurs d'automne commencent de faire leur apparition. Nous mangeons dans un petit fast food, en attendant le prochain bateau. Après avoir embarqué, nous allons sur le pont pour en profiter au maximum. J'ai vraiment aimé cette traversée ! J'y ai laissé un ou deux films :-)

En cas de feu... Il fait un peu frais, avec le vent, mais la vue est superbe ! En fait, le Saint Laurent mesure une vingtaine de kilomètres de large à l'endroit où nous traversons : 1h30 pour rejoindre l'autre rive... On dirait vraiment la mer ! Et vers le nord est, il s'élargit de plus en plus ! Nous croisons la route d'énormes cargos... Tout est vraiment géant, dans ce pays ! Dès les premiers pas sur la rive sud, c'est l'émerveillement : c'est beau ! On a du mal à se lasser de tous ces paysages. Nous prenons la direction de l'est, pour rejoindre la Gaspésie, par la route qui longe le Saint Laurent.

Parc du Bic : soleil couchant sur le Saint Laurent Nous nous arrêtons à Bic, pour visiter le parc du même nom, et aussi pour trouver un gîte. Nous nous arrêtons au 257 de la rue Sainte Cécile, comme indiqué dans le guide. Hors, ce n'est plus un gîte. Les anciens propriétaires ont déménagé et les gens qui les ont remplacés n'ont pas repris le flambeau. Le gars qui nous reçoit, très sympa, commence à discuter, et nous indique une maison, un peu plus loin, où nous pourrons dormir cette nuit. Il a sa famille dans les Vosges, il vient de déménager de Montréal, et se retrouve ici, bien au calme. Nous discutons avec lui quelques minutes, puis nous prenons congé en le remerciant. Le gîte indiqué est super, c'est une vieille maison de 180 ans. Une dame âgée nous accueille très gentiment et nous propose la chambre à 35 CAD pour la nuit. Nous nous installons rapidement, et nous partons vite vers le parc de Bic, car il est déjà 17h. Nous avons tout de même le temps de marcher jusqu'à la côte (une heure), de prendre quelques clichés, et d'apprécier le soleil couchant.

Parc du Bic Sur le chemin du retour, en passant par la baie des Ha! Ha!, nous avons rencontré un porc-épic. Il s'est laissé photographier quelques temps, puis le bruit du déclenchement de l'appareil de Claire l'a fait déguerpir ;-) Vers la voiture, un écureuil peu farouche nous a fait son numéro, lui aussi, en sautant dans tous les sens comme un petit fou. A la nuit tombée, nous avons cherché un restaurant... A Bic, la saison est terminée, et le seul restaurant ouvert ce jour là ne sert plus après 19h00... Enfin, ce n'est pas tout à fait le seul : un autre est ouvert, mais il a l'air un peu cher : env. 30 CAD le menu... Alors, nous avons quitté Bic, et nous sommes dirigés vers Rimouski pour nous mettre quelque chose sous la dent : résultat, un restaurant pas super sympa à 64 $ (pour deux)... Pas de commentaire.

Bic - Gaspé

Le phare de Cap Chat Pluie, pluie, pluie. Il fait gris, et on a pas loin de 350 km à faire jusqu'à Gaspé. Quelques étapes sont prévues, mais, vu le temps, on a dû en annuler/écourter quelques unes. On s'arrête pour bruncher au Café Art, avec les statues : j'ai prend un déjeuner spécial, et avec ça, j'ai eu de l'énergie pour toute la journée ;-). Nous nous arrêtons ensuite pour voir deux phares, avant d'arriver à Gaspé, toujours sous la pluie : Cap Chat et Pointe à la Renommée.

Pointe à la Renommée On prend une chambre dans un motel, cette fois-ci, pour essayer. Comme nous comptons rester deux nuits sur place, nous réservons tout de même une chambre dans un gîte pour le lendemain, dans un décor très kitsch :-) Gaspé, la ville en elle-même n'est pas très jolie. Et sous la pluie, c'est carrément moche ! Vers 17h30, on se dirige vers le Café des Artistes, pour boire une petite bière. Puis, finalement, on trouve l'endroit très sympa, et on décide d'y manger (et on y a bien mangé !). C'est pratique, il se trouve juste en face du motel... Vivement demain, que le soleil se montre, comme nous l'annonce la meteo !!