Accueil > Carnets de voyage > Amériques > Canada 2004 > Canada 2004: Montréal: la croisière s'amuse.

Canada 2004: Montréal: la croisière s'amuse.

Montréal: l'Office de Tourisme et le Vieux-Port

La nuit est calme, et chaude. Arnaud se réveille à nouveau vers 7h00. Nous passons la matinée tranquillement, nous dînons tôt (oui, ici, on dîne à midi et on soupe le soir) pour partir dans le centre ville tout de suite après manger. Nous prenons le bus, puis le métro. Direction la station Mc Peel. Là, petit tour à l'incoutournable Office de Tourisme: je conseille vivement aux visiteurs d'aller y faire un tour: la documentation est de très bonne qualité. Nous demandons des conseils pour la suite de notre voyage. Nous hésitons entre Sept Iles et les Cantons-de-l'Est... Au guichet, on nous indique qu'il faut compter 12 heures de route pour Sept Iles, et il n'y a pas grand chose à voir sur la route... Avec Arnaud, c'est peut-être un peu trop long, comme voyage. En revanche, on nous recommande chaudement les Cantons-de-l'Est, d'autant qu'au niveau distance, c'est quand même plus accessible. Nous optons donc cette destination, après avoir fait un petit détour dans le Saguenay comme nous l'avions prévu.

Nous partons d'ailleurs jeudi matin pour Chicoutimi. Après avoir pris les guides nécessaires de chaque province que nous allons traverser lors de notre voyage (listes des hébergements, restaurants et activités), nous sortons de l'Office de Tourisme pour nous diriger vers le Vieux-Port, avec Olivier comme guide... Heu, fidèle à sa réputation côté orientation, nous manquons de nous égarer :o). Finalement, après avoir déambulé sous les autoroutes et autres zones industrielles en friches, nous réussissons à atteindre notre but :o). Nous lâchons Arnaud qui reste scotché devant chaque oiseau (on n'est pas rentrés !). Bon, heureusement, ça ne dure qu'un temps. Nous remontons vers la place Jacques Cartier, et nous replongeons dans le Métro (sans nous perdre cette fois). La soirée se déroule tranquillement. Demain, c'est "opération récupération de la voiture" chez Avis, que nous avons pré-réservée depuis la France.

Montréal: la croisière s'amuse.

Le petit déjeuner avalé et tout le monde lavé, nous prenons le bus et le métro pour la station Berry Uqam cette fois, afin de récupérer la voiture chez le loueur, avec le siège auto que nous avons réservé quelques semaines avant de partir. Tout se passe bien, le temps que nous fassions les papiers et que l'on me remette les clés et le siège: une simple coque, avec des attaches dans tous les sens. Nous allons donc au stationnement pour rejoindre notre véhicule: un vrai monstre ! Nous avons bénéficié d'une promotion (la classe supérieure pour le même prix). J'installe le siège avec ses attaches trois points (après être resté dubitatif pendant quelques minutes devant la coque et ses trois ceintures qui pendouillent). Tout le monde prend place, et nous voilà parti au volant du monstre. Nous proposons à Olivier d'aller dans un supermarché pour profiter du coffre généreux et remplir le frigo, ce qu'il accepte volontiers.

Nous nous mettons en quête de petits pots et autres nourriture pour bébé... Pour les petits pots, le choix est pour ainsi dire très restreint: c'est Heinz ou... Heinz (oui, comme le ketchup !!). Nous prenons quelques pots, pour tester. Au niveau de l'aspect, bien que sur l'étiquette il soit précisé que ce sont des 'plats' différents, heu, c'est quand même plus ou moins couleur ketchup, et pour le goût, je n'ai trouvé de différence notable entre 'boeuf' et 'poulet'. Pour les compotes, celles à base de gelée, c'est même pas la peine. Beurk. Heureusement, sur ce terrain, il y avait autre chose que la marque Heinz, plus proche de ce qu'on peut trouver en Europe. Bon, tout ça, c'est juste au cas où, histoire d'avoir à manger pour Arnaud. Sinon, il mange plus ou moins comme nous, surtout les muffins au petit déjeuner. Après les courses, nous déjeunons, Arnaud fait sa sieste, et nous voilà repartis pour le Vieux Port, en voiture cette fois, mais du côté de l'Horloge.

Olivier nous propose de faire du bateau mouche. Tiens, je ne savais pas qu'on pouvait faire du bateau mouche à Montréal ! Donc, nous embarquons, et c'est parti pour un tour d'une heure à peu près... Et, finalement, il n'y a pas grand chose à voir. Et c'est pour ça que les voyageurs sont installés sur des tables, et qu'un serveur vient demander ce que nous prenons... Du port, on passe vers d'anciens entrepôts frigorifiques convertis en appartements de luxe, puis on passe sous le pont Jacques Cartier pour aller faire le tour de l'île Ronde, jusqu'à la Biosphère, un legs de l'exposition universelle, où nous faisons demi-tour. Il faut reconnaître que c'est pas folichon. Arnaud se fout un peu de tout ça, lui, ce qui l'intéresse, c'est de courir comme un fou dans le couloir central de la salle du bas, et monter les escaliers à quatre pattes. Nous débarquons pour aller faire un petit tour jusqu'au bout du Vieux-Port, vers l'horloge. Le temps est plutôt gris, et le vent est un peu frais. Nous décidons de finir l'après midi dans le parc du Mont Royal. Nous faisons donc une bonne balade jusqu'à l'esplanade, avec la fameuse vue sur Montréal depuis le belvédère, avant de rebrousser chemin. Il a beau faire frais, on se réchauffe vite avec Arnaud dans les bras, qui est un peu épuisé par sa journée. Nous rentrons tranquillement vers Hochelaga, en plongeant dans le trafic de la fin de journée. C'est notre dernière soirée à Montréal, avant notre retour, prévue sous deux semaines, et la discussion s'attarde un peu plus après le souper. Demain, c'est le départ pour le Saguenay.