Accueil > Carnets de voyage > Europe du nord > Islande 2002 > Islande 2002: avant de partir

Islande 2002: avant de partir

Avant de partir

Trois ans après notre premiervoyage enchanteur en Islande, nous avons décidé d'yretourner au début de l'été 2002 . Cette fois-ci, noussommes partis pour 14 jours, soit 7 de moins que la première fois.Ceci-dit, notre objectif était différent: nous ne souhaitionspas refaire le tour, mais nous concentrer sur l'ouest, et notamment les fjordsdu nord ouest.

Pour préparer notre itinéraire, nous nous sommesappuyés sur le Lonely Planet "Iceland, Greenland and the FaroeIslands", ainsi que le "Guide de l'Islande", auxéditions Marcus, qui reste toujours très pratique, mêmes'il a près de 12 ans (notre édition, en tout cas).

En ce qui concerne le vol, nous avons profité de lapromotion Icelandairpour le mois de juin, avec un vol A/R à 290 euros + 48,48 euros detaxe (ouch !!) par personne. Pour la location de voiture, nous sommes passésdirectement auprès d'un loueur islandais, RásCar Rental en l'occurence car il nous offre la possibilité de nouslivrer la voiture à l'arrivée à l'aéroport (0:05heure locale !), alors que les solutions proposées en Francepar Nouvelles-Frontièresimposent de réserver une nuit à 68 euros minimum par personne,pour avoir la voiture le lendemain matin, en plus d'un tarif plus élevé(cela dit, en basse saison, les tarifs en France sont plusavantageux). C'est ce que nous avions fait la dernière fois, et c'esteffectivement pratique quand on débarque à minuit à Keflavik,l'aéroport international, à 45 km de la capitale. Mais çademande une dépense supplémentaire non négligeable etplutôt superflue, à mon avis.

Côté bagages, suite à notre premièreexpérience, nous avons emmené des polaires, coupe-vents, latente bien sûr, des duvets et leur couverture polaire, des chaussuresde marche, des bonnets et... des tonnes de pellicules photo !! :o) Sans oublierun peu de ravitaillement, c'est à dire des soupes chinoises (c'estléger à transporter), et notre réchaud Camping Gaz. Ily a trois ans, nous n'avions eu aucun problème pour trouver des cartouches(principalement dans les stations services).

A cette époque, fin juin, donc, il faut égalementnoter qu'il fait jour pratiquement 24 heures sur 24. Quelques heures de pénombredans le sud, entre minuit et 3 heures du matin (le soleil passe sous l'horizon,mais reste juste en dessous), et pas de coucher de soleil du tout dans lenord. Tant pis pour les aurores boréales !

itinéraire Islande 2002

Notre itinéraire final est assez proche de ce que nousnous étions fixé avant de partir: l'ouest au dessus de Reykjavik(2 jours), les fjords (5 à 6 jours), le nord-ouest (2 jours), la traverséenord-sud par Hveravellir (2 jours), et 2 à 3 jours pourfaire du cheval, et autres activités. Soit, 14 jours plus tard, 2.700km de route et de piste (surtout de la piste !) tout de même, en grandepartie à cause des fjords de l'ouest (les routes permettent rarementde couper les fjords). Soit, juste un peu moins que la limite des 200 km parjour imposée par notre option de location. Et cela a étésuffisant, même si nous avions pas mal sous-estimé les distancesdans les fjords. Nous n'avons cependant pas eu à nous restreindre dece côté-ci.

Donc, un soir de juin, juste après le boulot, nous passons prendre nos sacs à dos et hop, direction Roissy Charles de Gaulle, Terminal1... Hum, ça sent bon les vacances !