Accueil > Carnets de voyage > Europe du nord > Norvège 2000 > Norvège 2000: Hirtshals (DK) - Kristiansand - Åros

Norvège 2000: Hirtshals (DK) - Kristiansand - Åros

Hirtshals (DK) - Kristiansand - Åros

Sur le ferry, entre Hirtshals et KristiansandNos aventures commencent par le ferry, au nord du Danemark (pour voir la partie du voyage au Danemark, c'est ici). L'embarquement se fait à Hirtshals, et l'arrivée en Norvège à Kristiansand. Il existe deux bateaux pour la traversée: l'un, de grande capacité, met 4h30. L'autre, plus petit, mais aussi deux fois plus rapide, met 2h30 environ. C'est sur ce dernier que nous avions réservé une place, pour le départ de 01h00 du matin, le lundi 21/08/2000. Manque de bol, lorsque nous nous sommes présentés au bureau d'enregistrement, on nous a informé que notre bateau était annulé, à cause du vent: en effet, celui-ci ne peut prendre la mer lorsqu'il y a trop de vent. Le prochain bateau (c'est aussi le plus lent)part le lendemain matin, à 8h00... On nous offre l'hôtel + petit déjeuner à deux pas de l'embarcadère. Arrivée prévue à 12h30, tout de même, et ça nous fait une demi-journée de moins. Cela dit, la chambre qui nous attend est très agréable et confortable :) On s'écroule sur le lit.

Arrivée en NorvègeRéveil le lendemain matin à 5h30 (c'est plus des vacances !). Dur dur, mais la soleil est là ! A 6h30, le restaurant ouvre, et les allemands qui attendaient devant depuis 10 minutes seruent sur le buffet... Tranquillement, nous prenons place et attendons quelques instant avant de nous servir... On se fait un petit déjeuner comme en Islande, avec céréales, confiture, une espèce de yaourt liquide, du fromage, des œufs, pain,café, thé, etc :). De quoi se remplir l'estomac pour la traversée. Vers 7h00, nous nous faisons enregistrer, puis l'attente commence. Le bateau partira avec 1/2 heure de retard. Bah ! Au point où on en est...

Vers ÅrosA 8h15, on embarque la Clio dans les soutes du géant des mers, et 20 minutes plus tard, c'est le départ, on largue les amarres et vogue la galère :) 4h30 à passer au soleil, sur le pont, mais bien couverts, parce que le vent est plutôt frais ! A l'intérieur, c'est la folie des machines à sous et autres jeux video. Nous allons faire un tour au magasin duty free pourdépenser nos bons d'achat (en fait, il s'agit de la différence de prix entre ce bateau et celui que nous avions réservé, sous forme d'avoir en bons d'achats). Il me tarde de débarquer sur le sol norvégien. A 13h30, c'est fait ! Le ciel est bleu, il faut 21°C et nous passons la douane sans problème. On se gare en centre ville pour aller à l'office de tourisme, et se renseigner d'abord sur les dentistes, puis obtenir une liste des campings. Très sympa, le gars de l'office de tourisme prend rendez-vous pour nous... pour le lendemain matin 9h00. C'est pas possible avant, le dentiste finit sa journée à 14h00. Nous décidons donc de sortir de Kristiansand et de trouver un camping vers l'ouest, là où nous allons aller par la suite.

Vers ÅrosA Åros, petite station balnéaire sur la route 256, nous trouvons un camping, situé le long d'une petite plage. Après nous être installés, on part faire un petit tour dans le coin, autour d'un lac. C'est chouette ! En revanche, on ne peut pas dire que les chemins soient bien indiqués... Mais bon, après avoir hésité entre les chemins qui mènent vers des propriétés privées (c'est fou, derrière chaque arbre, on trouve une maison, par ici !) et d'autres qui mènent nulle part, on trouve enfin LE chemin ! Apparemment, cet endroit est très fréquenté par les coureurs qui viennent se défouler après leur journée de travail. C'est un endroit très calme, très reposant. Quelques fleurs de nénuphar se promènent sur l'eau, au gré de la légère brise. Le soir venu, après un repas type Islande (soupe chinoise, pâte de poisson "kaviar", et fromage local "Norvegia"), on se fait petite balade sur la plage du camping, alors que le soleil descend lentement se coucher derrière les rochers. Sur un ponton, nous observons les évolutions d'une méduse, dans l'eau, qui n'est pas chaude, tout de même. Un chouette voilier est amarré à quelques mètres du ponton, illuminé par les derniers rayons de soleil. Avant d'aller sous la tente,une fois la nuit tombée je regarde le spectacle des milliers d'étoiles au dessus de nos têtes... Si on pouvait voir une aurore boréale, comme en Islande, ça serait vraiment chouette. Mais on est peut-être encore trop loin du cercle polaire.