Accueil > Carnets de voyage > Europe du nord > Norvège 2000 > Norvège 2000: Kristiansand - Egersund

Norvège 2000: Kristiansand - Egersund

Kristiansand - Egersund

kristiansandNous émergeons à 7h00, pour être à Kristiansand à 9h00 et être enfin débarrassés dece soucis dentaire qui nous pèse depuis notre départ. Le ciel dégagé de tout nuage. Il ne fait pas particulièrement chaud, mais la température grimpe assez vite. Après unpetit déjeuner copieux (une bonne dose de céréales mélangé à une sorte de yaourt liquide), on part vers Kristiansand, pour notre rendez-vous chezle dentiste. C'est notre premier péage à l'entrée de la ville (12 kr). Je me demande si toutes les rues pour entrer dans la ville sont équipées d'un dispositif de péage.Le dentiste soigne très bien Claire, et à 10h00, on est sortis et on profite des 2 heures de parking qui nous restent pour visiter la ville tranquillement... Soulagement... Au coin d'une rue, parallèle au port, on tombe sur l'entrée d'unbâtiment de 1897 (c'est inscrit en gros au dessus de l'entrée), avec escalier, colonnes... reconverti... en McDonald's (!!!), comme l'indique la célèbre enseigne, discrète, certes, mais reconnaissable entre toutes. Hallucinant. Un peu plus loin, en suivant les indications du Lonely Planet, nous trouvons la fontaine Nupen (style très moderne, en trois parties) et la forteresse Christianholm qui ne ressemble plus trop à une forteresse (toiture récente, larges fenêtres...) Bref, c'est un musée. En remontant, nous passons dans le "vieux" quartier, avec ses maisons stylées, très chouettes d'ailleurs.

VestbydgaAprès ce petit tour, on prend la route plein ouest, vers Egersund, par les routes E-39, 43 puis 44: le trajet est exceptionnel ! Les paysage sont vraiment sublimes. Un peu long, quand même, mais on traverse toutes sortes de paysages. On s'arrête de temps en temps pour se balader un peu et apprécier la nature qui nous entoure. On commence par Mandal, ville la plus méridionale de Norvège avec sa plage de sable fin. Pour les norvégiens, ici, c'est la côte d'azur, leur Méditerranée. Ensuite, on prend la route 43 jusqu'à Vestbydga, où se trouve un phare. Le vent n'est pas très chaud. Pourtant, il fait un temps superbe.

Route 44Nous rejoignons la route principale E39, par la route 465, très escarpée par endroit, et très pittoresque. Jusqu'àFlekkejord, nous longeons la rive occidentale du Fedafjord (superbes paysages). Là, nous prenons la route 44. A Åra-Sira, on pénètre dans la province du sud-ouest norvégien, le Rogaland. A partir de là, la route traverse les fjords, descend vers d'énormeslacs, remonte à travers des rochers ronds, gigantesques... C'est une partie très impressionnante et magnifique. Bon, je n'ai pas vraiment de photos pour illustrer ça, mais c'est superbe, vous pouvez me croire sur parole. Le temps se gâte quelque peu...

Sur EigeroyEn fin de journée, on arrive à Egersund. On fait un petit tour dans le centre ville, dans le quartier piéton, complètement désert avec ses boutiques fermées. Nous allons ensuite sur l'île voisine d'Eigeroy pour prendre un bon bol d'air frais jusqu'à son phare. Après nous être garés tout prêt d'un hameau avec ces maisons de couleur rouge typique, nous empruntons le chemin qui mène au phare. Sur notre chemin, nous croisons taureaux, moutons et autres vaches avant d'arriver.

Sur EigeroyLe soleil couchant se montre juste le temps de donner de splendides couleurs au paysage qui s'offre à nos yeux avides. Plutôt que de partir tout de suite à la recherche d'un camping, nous décidons de dîner au soleil, pendant qu'il est encore là, sur l'espace pique-nique. Le soleil couché et notre repas fini, nous partons en quête d'un endroit pour passer la nuit. Le document qu'on nous a remis à l'office du tourisme est très pratique, nous indiquant la localisation sur une carte de chaque terrain de camping, ainsi que des informations sur leur niveau d'équipement. Nous prenons notre décision en comparant les critiques de nos guides, en ajoutant un zeste d'intuition. On part donc au camping de Steinsnes, à deux kilomètres d'Egersund. Le gars du camping est très accueillant et esquisse quelques phrases en français :o). Nous étudionsla route pour le lendemain et Prekestolen, la fameuse muraille, nous semble être une bonne étape.