Accueil > Carnets de voyage > Europe du sud > Italie Venise 2008 > Venise avril 2008: Chiesa della Salute, San Marco, Grand Canal, Paris

Venise avril 2008: Chiesa della Salute, San Marco, Grand Canal, Paris

Nous nous réveillons pour la dernière fois à Venise. Notre avion décollant à 15h, nous avons donc toute la matinée pour profiter encore de notre séjour. Nous projetons d'aller visiter la Chiesa della Salute ou plus précisément Santa Maria della Salute (dont les façades extérieures sont en cours de restauration), et de nous promener un peu au hasard une dernière fois avant de prendre un café ou un chocolat sur la place San Marco, à la terrasse d'un des célèbres cafés qui donnent sur cette place (pourquoi pas la café Florian ?). Ensuite, un dernier tour de Vaporetto sur le Grand Canal pour rejoindre la Piazzale Roma et reprendre le bus pour l'aéroport, où nous déjeunerons avant d'embarquer.

Venise sous la pluieSan Marco sous la pluie

Malheureusement, le temps va un peu contrarier nos plans: il pleut, et pas qu'un peu. Nous partons tout de même pour la Chiesa della Salute dans les rues déjà bien humides. Il tombe vraiment des cordes, c'est pire que le jour de notre arrivée.

San Marco: aqua alta en vue ?Les bateaux poubelle ne sont pas encore passés

Nous nous engouffrons dans une petite ruelle qui mène au bord du Grand Canal. Tiens, on dirait que les bateaux-poubelle ne sont pas encore passés. Nous profitons de la présence d'un balcon donnant sur le Grand Canal pour nous abriter en-dessous... et profiter de la vue. Juste en face de nous, sur l'autre rive, se trouve le palais Barbarigo, à la façade de mosaïques d'or. Nous l'avions aperçu lors de notre passage en Vaporetto la veille, mais c'est mieux de pouvoir l'observer à loisir (et au sec !).

Palais BarbarigoDétail de la façade du palais Barbarigo

Nous rebroussons chemin, et prenons cette fois la direction de l'église della Salute. Nous passons sur le Ponte del Accademia pour passer sur la rive sud du Grand Canal, où se trouve l'église. Après quelques ruelles sympas, toujours sous la pluie, nous arrivons au pied de l'église. Elle est imposante. Nous entrons vite pour nous mettre au sec. Surprise, malgré le temps gris, l'intérieur (octogonal, d'ailleurs) est plutôt lumineux, grâce à d'imposant vitraux. Le sol, en marbre(?) rouge, blanc et noir, est tout gondolé, signe que l'édifice s'enfonce petit à petit, malgré le million (paraît-il) de pieux en bois qui le soutient.

Rio della SaluteL'intérieur de l'église della Salute

Après quelques instants passés à faire le tour octogonal de l'édifice, nous ressortons. La pluie a diminué d'intensité. Nous rejoignons la place San Marco en prenant le premier Vaporetto. Devant la basilique San Marco et à d'autres endroits de la place, des planches de bois sont déjà installées en prévision d'une éventuelle montée des eaux... Nous avons d'ailleurs retrouvé ces installations à divers endroits de la ville au cours de la matinée. Nombreux sont les parapluies, que ce soit sur les gondoles :), ou bien sur le pont della Plagia pour voir le célèbre pont des Soupirs...

Sous les parapluies, en gondoleBeaucoup de parapluies pour voir le pont des soupirs

Il est déjà presque 11h30, et nous n'avons pas le temps de nous attabler au café Florian, comme nous vouions le faire... Pas grave, c'était juste pour le fun! Nous repartons donc pour l'hôtel récupérer nos sacs, et revenons prendre le Vaporetto à San Marco. Il ne pleut plus, c'est déjà ça. Cette fois, nous faisons le trajet sur le Grand Canal dans l'autre sens.

Grand CanalGrand Canal: sous le pont du Rialto

C'est le moment ou jamais de profiter une dernière fois des façades multicolores, et de tout cet environnement fluvial si particulier. Je comprend que ce soit une destination si renommée.

Grand Canal: marché aux poissons du Rialto

Grand Canal: palais La Ca d'OroGrand Canal

Nous regardons donc défiler les palais jusqu'à la Piazzale Roma, où nous prenons nos billets pour l'aéroport San Marco, en trajet direct comme à l'aller.

La gare routière à Piazzale RomaDans l'avion

Arrivés à l'aéroport, nous prenons rapidement nos billets électroniques à une borne, et nous passons le désormais très convivial contrôle de sécurité, puisque tout le monde est obligé de passer sous le portique en slip, tellement les mesures sont strictes... Petit tour rapide dans les boutiques, puis nous prenons un repas rapide mais amélioré avec diverses préparations à l'italienne (artichauts, poivrons marinés, etc) accompagnées d'un bon verre de vin. Miam ! Le vol retour se déroule sans encombre.

Ciao Venise !

Ciao Venise !