Accueil > Carnets de voyage > Europe du sud > Portugal - Lisbonne 2002 > Lisbonne 2002: l'arrivée, el Elevador, la place do Comercio

Lisbonne 2002: l'arrivée, el Elevador, la place do Comercio

L'arrivée, el Elevador, la place do Comercio

Les pavés de LisbonneNous avons bien bien fait d'arriver une heure et demie avant le décollage; l'avion est annoncé avec un retard d'une heure trente... Puis deux heures, quelques temps plus tard. Nous décollerons finalement avec près de trois heures de retard. Bah, c'est pas grave, ça arrive parfois (cf l'Irlande, en septembre 2001), et on ne peut rien y faire, de toute façon. Nous profitons de ces quelques heures pour lire les guides et faire une sélection pour notre visite. Dommage tout de même, car nous aurions dû arriver vers 20h45, ce qui nous laissait un peu de temps pour découvrir Lisbonne la nuit... Mais bon, en arrivant à 0h00 (01h00 du matin heure française, décalage horaire oblige), c'est un peu plus difficile, d'autant plus qu'on aimerait profiter de toute la journée pour visiter, ce qui implique de se lever tôt. Bref, après avoir patienté un bon moment pour que tout le monde récupère ses bagages, un car nous emmène à l'hôtel, situé à environ quinze minutes de l'aéroport.

El Elevador San Justa Rue San Justa El Elevador San Justa

On nous remet les clefs de nos chambres, et chacun monte se coucher, pour être d'attaque tôt le lendemain matin. Notre hôtel (Fenix) est très bien situé, en plein centre géographique de Lisbonne, sur la place du Marquis de Pombal. Après une bonne (mais un peu courte nuit), et avoir dégusté un petit déjeuner continental, nous partons, sous le soleil et la chaleur :o). Il fait un temps splendide, avec 23°C... Nous avions quitté Paris sous un ciel nuageux, avec à peine 15°C.

Place Pedro IVNous descendons la très large et très bruyante avenue da Liberdade, en direction du centre ville. Tous les trottoirs sont composés de petite pierres blanches ou noires. Un sacré travail ! Nous voulons profiter du samedi pour visiter quelques musées, qui seront fermés le lendemain dimanche. Mais avant, nous allons rue Sante Justa, voir l'étrange Elevador de Santa Justa, une construction étonnante, réalisée par un élève de Gustave Eiffel en 1904. On peut emprunter l'ascenseur, bien sûr, et profiter de la vue. Attention aux âmes sensibles au vertige, c'est impressionnant (surtout aux niveaux supérieurs). De là, on a une très bonne vue sur le nord, le sud et l'est de la ville, avec la place Pedro IV, le château de Sao Jorge au loin, sur une des collines, et le Tage.


Place do Comercio Place do Comercio

Après les hauteurs, nous descendons vers le port, par les rues piétonnes commerçantes, en direction de la place do Comercio, immense, ceinturée par des bâtiments commerciaux et administratifs. Les tramways passent et repassent. Juste derrière, c'est le port, en travaux, apparemment. Il n'y a pas grand monde, sur cette place, en tout cas, à part quelques vendeurs de lunettes de soleil, qui ne vendent pas que des lunettes, d'ailleurs ;o). Quelques touristes comme nous, et deux ou trois pigeons, c'est pas la foule. Il faut reconnaître que ce n'est pas un endroit commerçant, c'est juste un point de rendez-vous, avec tous les arrêts de bus et de tramways.