Accueil > Carnets de voyage > Europe (Est-Ouest) > France Cantal 2000 > Cantal 2000: première balade aux alentours de Murat

Cantal 2000: première balade aux alentours de Murat

Sommets enneigés et nature re-naissanteAprès 5 heures de route depuis Paris, nous arrivons à La Chapelle d'Alagnon, hameau situé à 2 kilomètres de Murat. Nous prenons les clés du gîte et nous découvrons la maison, une grande bâtisse de 1839, restaurée, avec des murs en pierre dignes d'un château fort ! Il y a tout ce qu'il nous faut: des VTT, un barbecue, une superbe terrasse, un peu de terrain... Le soleil pointe le bout de son nez, après toute une semaine de pluie, nous dit-on...

Fleur de pissenlitLa météo s'annonce excellente pour les jours àvenir. Bref, tout va bien. Le temps de s'installer, de faire quelques courses, et de repérer les restaurants du coin, le soir tombe, et nous examinons les brochures mises à notre disposition pour définir l'activité de la semaine... Autour de Murat, il existe plusieurs parcours balisés, de 5 à 15 km. Nous décidons de commencer petit, par les 5 km au nord de la ville, en passant par La Chapelle sur Murat...

En baladeLe lendemain, donc, en début d'après midi, nous partons, depuis Murat. C'est aussi l'occasion de découvrir la ville: partout, des vielles maisons, dont plusieurs ont été superbement restaurées; ruelles étroites, et tranquillité... Nous nous élevons rapidement au-dessus de la ville, en passant par Super-Murat, une commune attenante, située en hauteur, comme son nom l'indique. Puis, enfin, nous quittons le goudron pour les sentiers de randonnée. C'est la saison des pissenlits: on en voit partout, les prés en sont remplis.

En baladeNous constatons aussi, lors de cette première balade, les dégâts toujours visibles de la tempête de décembre 1999... A certains endroits, c'est comme si une tornade s'était abattue sur les arbres, dévastant tout sur un couloir d'une centaine de mètres de large, alors qu'autour, les autres arbres ne semblent pas avoir été touchés... Peu avant d'arriver à La Chapelle sur Murat, nous faisons face à une sorte de boursouflure, conséquence de l'activité volcanique, sur lequel se trouve une chapelle; ça me rappelle l'Islande, tout ça :). Il est possible d'aller tout en haut, et d'apprécier la vue.

Taureau et salersAprès une courte pause, nous quittons notre point de vue, pour redescendre dans le village. Ensuite, le chemin longe la 'boursouflure', dont nous pouvons voir à plusieurs endroits la roche en forme de colonnes. Nous descendons enfin vers un champ qu'il faut traverser, au milieu des vaches aux grandes cornes, les Salers, et surtout d'un gros taureau bien couillu ;o). Sous le soleil, nous continuons notre balade, en songeant à tout ce qui nous attend au gîte, notamment aux transats sur la terrasse etau cantal :o) !!

Le train, devant le gîteEn fin d'après midi, le reste de la troupe nous rejoint: les uns par le train (de la gare de Murat), que nous verrons passer juste devant nous (la voie ferrée pass edevant le terrain du gîte), et les autres en voiture. Nous voilà donc au complet, et les choses sérieuses vont pouvoir commencer: au menu tarte aux poireaux, tarte au thon, cantal :o). Après avoir vu la météo, nous nous décidons pour partir à l'assaut du Plomb du Cantal le lendemain... On l'imagine avec un peu de neige, vu les quelques sommets enneigés que nous avons aperçus au cours de notre balade de l'après midi.