Accueil > Carnets de voyage > Europe (Est-Ouest) > France Cantal 2000 > Cantal 2000: balade de 15 km au sud de Murat

Cantal 2000: balade de 15 km au sud de Murat

Chapelle de BredonsDernier jour avant notre départ. Nous nous décidons pour aller faire une des randonnées proposées tout autour de Murat. Le parcours en boucle démarre tout prêt de la gare, monte vers lachapelle de Bredons, traverse les forêts, le village d'Albepierre pour revenir, à travers bois, sur Murat. Nous partons donc, sous un ciel magnifique... Au bout de quelques kilomètres, ça commence vraiment à chauffer ! On a beau être en mai, le soleil tape fort. Après avoir traversé le village d'Albepierre-Bredons,nous ne tardons pas à entrer dans la forêt, bienvenue car nous nous retrouvons ainsi à l'ombre.

La forêt ravagéeCela dit, nous constatons là aussi les dégâts de la tempête de décembre 1999. Certaines portions de forêt sont ravagées. Des équipes de forestiers travaillent à remettre tout en état, à commencer par évacuer les arbres tombés, et il y a du travail pour encore longtemps. C'est vraiment ahurissant. En quelques heures, des centaines, des milliers d'arbres ont été brisés nets par les vents déchaînés. Le chemin est praticable, mais on trouve régulièrement des pancartes avertissant les usagers des dangers à pénétrer dans la forêt... Avec la tempête de nombreux arbres ont été fragilisés et il y a des risques d'accident. Par ces pancartes, les municipalités se déchargent de leur responsabilité...

Après AlbepierreNous sortons un moment de la forêt, laissant derrière nous les bruits des tracteurs et autres tronçonneuses pour descendre vers le tranquille village d'Albepierre. Nous empruntons alors une route pourre joindre le versant en face de nous, avant de retomber dans les sous-bois. C'est vraiment très calme... Nous replongeons ensuite dans la forêt, mais le chemin indiqué sur la carte n'est pas praticable, car obstrué par de nombreux arbres victimes de la tempête, qui n'ont toujours pas pu être dégagés, tant il y en a...

Il y a encore énormément de travail. Nous empruntons donc unc hemin forestier plutôt que le GR. Là, nous déboulons sur un espace complètement ravagé. Arbres déchiquetés, déracinés, c'est un spectacle de désolation tout autour de nous... Des forestiers sont à l'ouvrage; on ne les voit pas, mais on entend le ronronnement de leurs tronçonneuses. Nous arrivons bientôt en vue de Murat, et le bois s'épaissit un peu.

Après AlbepierreLa forêt dévastéeLa forêt dévastée

Nous passons notre dernière soirée au restaurant, pour fêter mon anniversaire :o). Situé à la sortie de Murat, en direction d'Aurillac, nous avons trouvé là un excellent petit restaurant. Notre séjour s'achève, la météo prévoit de la pluie pour le lendemain, histoire de ne pas nous faire regretter notre départ...

Fin de balade...
C'était bien sympa, cette petite semaine dans le Cantal.