Accueil > Carnets de voyage > Europe (Est-Ouest) > Prague hiver 2005 > Prague 2005 (hiver): avant de partir

Prague 2005 (hiver): avant de partir

Prague. Est-ce que le nom de cette ville vous évoque quelque chose de particulier ? Pour certains, ce nom est associé au printemps 1968, avec l'invasion des chars soviétiques. Pour d'autres, la révolution de velours en 1989, après la chute du Mur. Pour d'autres encore, Prague est synonyme de romantisme, avec son château, ses 1001 églises plus baroques les unes que les autres, et le fameux pont Charles... Pour moi, c'est une promesse d'anniversaire. En 2001, pour ses 30 ans, j'ai offert à Claire, avec la complicité de toute la famille, un chouette cadeau : un week end dans une ville européenne de son choix. Entre Rome, Amsterdam, Saint Petersbourg et Prague, son coeur balance (mais pas trop), avant de se décider pour cette dernière, histoire de réaliser un "vieux" rêve. Il aura cependant fallu attendre quelques années avant de pouvoir faire ce voyage...

A l'automne 2002, nous nous disons qu'il faudrait penser à partir là-bas, avant la naissance d'Arnaud et pendant que Claire peut encore prendre l'avion... Pas de chance, de terribles inondations se produisent... Quelques mois plus tard, Arnaud débarque dans notre vie, et on oublie un peu les voyages... pour quelques mois seulement. Finalement, début 2005, je lance un ultimatum : on part avant le 15 mars. Prague en hiver, ça doit être très beau, non ? Normalement, à cette période de l'année on devrait pas trop croiser la foule des touristes (Prague a reçu la visite de 75 millions de personnes en 2003, et encore en 2004). Le Lonely Planet confirme tout cela... Et il faut savoir que les mois d'avril à juin sont des périodes très chargées.

Prague

Je me met en quête d'un billet d'avion. Air France propose des vols quotidiens et à des prix corrects (l'effet "compagnie à bas prix" ?). Je réserve nos billets environ 20 jours avant le départ, puis c'est au tour de l'hôtel... Comme le guide Lonely Planet n'est pas très récent (2001), je vais chercher mes renseignements sur l'internaute.com qui a consacré un dossier sur cette ville il y a quelques temps. Après quelques recherches, je choisi un petit hôtel dit de charme, à deux pas du pont Charles, le Certovka, et je réserve via Beraud Voyages. Après avoir réservé nos deux nuits, je fais quelques recherches complémentaires, et je tombe sur le site de Laurent, avec lequel j'échange quelques mails de temps en temps, puisque nous faisons une peu les mêmes destinations :o). Sur son site, il parle du Certovka, justement, ainsi que de Beraud voyages et les recommande tous les deux. Marrant les coïncidences :).

Le départ est donc prévu pour le samedi 26 février, de Roissy, à 7h30. Le vol dure 1h45. Quelques jours avant de partir, je consulte les prévisions météo pour notre destination... Il neige souvent, et les températures annoncées sont en chute libre (-15°C)... Glagla ! Du coup, nous nous équipons en conséquence, sachant que nous allons passer le plus clair de notre temps à l'extérieur : nous ressortons les chaussures chaudes, les bonnets et autres collants utilisés pour le Québec. Et bien nous en a pris, il faisait vraiment très froid. Nous décollons donc de l'aéroport Charles de Gaulle le jour dit, impatients de fouler le sol enneigé de cette ville qui s'est tant faite attendre.

Mise à jour 2005: autre séjour à Prague en automne (2005).